Philippe Madec : « Il faut arrêter de demander l’autorisation de faire différemment »

Interview de l’architecte Philippe Madec dans Le Moniteur du 24 janvier.

L’architecte breton, pionnier du développement durable en urbanisme et architecture, est attendu ce vendredi 25 janvier aux côtés du climatologue Hervé Le Treut, d’Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, et de Philippe Wahl, président directeur général du groupe La Poste. Ils aborderont la problématique « aménagement du territoire et climat » dans le cadre de la démarche Bordeaux2050.

Les analyses d’Hervé Le Treut sur les conséquences du réchauffement climatique permettent-elles de repenser l’aménagement ?

L’adaptation au changement de climatique est une donnée de base à l’aménagement du territoire ; la pleine connaissance de cette évolution du climat est indispensable pour prendre une décision, sachant qu’en urbanisme, nous prenons des décisions pour un demi-siècle, voire un siècle. Il est absolument nécessaire d’être dans la prévision, dans la pensée de l’avenir.

L’apport des climatologues est décisif. Les risques doivent également faire partie de ces connaissances. Elle est indispensable pour faire de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’architecture. Le risque peut être un outil pour faire du projet. C’est tout sauf une peur. C’est une conscience d’un état de fait aléatoire ou régulier qui permet de prendre des décisions de protection civile pour les êtres et les biens.

Comment est traité le risque aujourd’hui ?

Il n’est pas suffisamment pris en compte. Il faut s’attaquer à la notion du déni. Les métropoles gèrent assez mal cette question, car on a le sentiment que le risque n’est pas présent, pas immédiat. Alors qu’il doit se gérer avant que la catastrophe ne s’opère. Pour éviter les morts par canicule, on pourrait notamment travailler sur les îlots de chaleur…

« Si on accepte le risque et qu’on y répond, il est possible de construire »

Avez-vous vu des exemples intéressants dans le domaine ?

J’ai livré récemment un écoquartier à Val-de-Reuil (Eure) — qui a été lauréat des Prix d’architecture du Moniteur dans la catégorie « aménagement urbain et paysager » —, réalisé en site inondable. Tout notre travail permet de faire arriver un magnifique paysage car on accueille l’eau ; même quand l’eau est là, on a paysage poétique. Ces initiatives sont rares alors qu’elles devraient être monnaie courante.

Lire la suite de l’article sur le site du Moniteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s