Impliquer les banques dans la transition écologique

Si toutes les marges bénéficiaires des officines qui profitent indûment du marché de la rénovation énergétique étaient investies dans des travaux ayant un impact énergétique significatif, l’Etat n’aurait pas à financer ce secteur.

Il faudrait chercher, par la rentabilité des opérations, qu’elles soient entièrement financées par les fonds privés, indépendamment des aides éventuelles de l’Etat, qui ne peuvent durer indéfiniment, à une époque où il doit diminuer ses dépenses, et où les dispositifs d’aide successifs brillent par leur manque d’efficacité.

L’organisation de la transition écologique devrait partir des 4 réalités suivantes :
1 – Une opération de réhabilitation a de bien meilleures performances E+C- qu’une construction neuve.
2 – Les logements de qualité insuffisante, souvent anciens, parfois à valeur patrimoniale, constituent l’immense majorité du parc de logements ; on ne peut continuer à les délaisser à ce point.
3 – Le coût d’une réhabilitation d’existant peut rarement être compensé par les seuls gains de consommations, sauf à élaborer des justifications complexes, en coût global à très long terme, ou à spéculer sur une augmentation hyperbolique du coût de l’énergie. Conscient de cela, la seule compensation véritable est la valorisation du bien, un bâtiment performant et parfaitement rénové ayant une valeur de revente d’autant plus élevée que ces opérations de qualité sont aujourd’hui trop rares.
4 – Le niveau d’investissement est un gage de performance. Les projets menés par des architectes aboutissent statistiquement à une valorisation en moyenne supérieure aux autres opérations (cf. l’image de la fameuse « maison d’architecte »). Cela signifie que ces projets peuvent tabler sur un budget travaux supérieur aux autres, puisque la rentabilité dégagée est meilleure. A l’inverse, la mention « travaux réalisés par le propriétaire » est le plus souvent défavorable, puisqu’on est en droit de douter de leur qualité.

Impliquer réellement les banques dans la transition écologique :
Ces mêmes banques, qui ont été soutenues par l’état lors de la crise de 2008, alors qu’elles perdaient des milliards après s’être engagées dans des spéculations internationales risquées, rechignent à participer à l’effort national et n’accordent des prêts qu’au compte-goutte, aux particuliers et aux petites et moyennes entreprises, à des taux loin d’être avantageux, contrairement à ce que racontent leurs jolis discours publicitaires.
Il est fondamental de les impliquer totalement, dans un dispositif les obligeant à accorder un minimum de prêts, en nombre et en valeur, et les récompensant avec des bonus incitatifs, dans le cas où ils dépasseraient ces objectifs.
Ces prêts seraient conditionnés à l’emploi d’entreprises adhérant aux organismes garantissant leurs compétences (Chambres des métiers, Capeb, Ordre des architectes, …)

Interdire définitivement les démarchages trompeurs :
Réprimer tous ces démarchages abusifs s’adressant au grand public mal informé, profitant de sa crédulité, vendant des prestations trop peu efficaces rapportées à leur tarif, parfois désastreuses quand elles détériorent l’existant.
Ces escroqueries, motivées par l’aubaine de la « rénovation énergétique » fleurissent aussi sur le net, et captent des masses considérables de fonds, perdus pour de véritables travaux performants et sérieux.

Gainche

7 commentaires

  1. Il faudrait aussi tracer ou flécher ces fonds afin d’éviter qu’ils restent bloqués dans les organisations, comme c’est le cas actuellement avec les fonds dédiés au dialogue social bloqué captés par les organisations professionnelles. La caisse des comptes et consignations a été un garant des fonds versés par l’Etat pour la rénovation énergétique.

    J'aime

  2. Il faut en urgence maîtriser la construction sur le littoral.
    Les constructions contemporaines doivent garder un caractère régional. Malheureusement toutes les constructions se ressemblent dans toutes les régions.
    La construction doit en urgence se tourner vers l’éco-construction et les énergies renouvelables.

    J'aime

    1. Le sujet étant le financement, je ne vois pas bien le rapport…
      IL FAUT – Les constructions DOIVENT – La construction DOIT… : mais, qui paye ?
      Comme la plupart des intervenants dans ce « débat », ces remarques (je ne parle pas d’idées, par ce qu’elles n’ont rien de nouveau) restent du domaine du y’a qu’à – faut qu’on… Et à l’état de raquer, alors que tout ce qui l’intéresse c’est justement des idées pour ne plus rien dépenser.

      J'aime

  3. Les banques affichent toujours plus superbement depuis qu’on les a sauvé, qu’elles sont des établissements d’usuriers – pas assez de rendement (je ne parle pas de cas de pertes non juste pas assez de rendement) et c’est non. Quant aux officines qui montent les dossiers certaines bossent vraiment et payées au lance pierre, en revanche ce qui coince est que des aides sont captées par des faux-pauvres, qui par des montages fiscaux, niches, résidences, sci se font passer pour des indigents et touchent indûment des aides ANAH etc.
    HfjRolland

    J'aime

    1. Voilà , il y a aussi cela : les tricheurs, aussi dans le système très opaque des CEE. Donc la bonne méthode : suppression des aides = suppression des tricheurs. Le marché de l’immobilier est suffisamment profitable pour se financer et se réformer lui même. Sauf qu’il faudrait justement le réguler, et les architectes pourraient le faire, pour que les profits soient mieux répartis (voir mon autre post à propos d’une vraie délégation de service public).

      Aimé par 1 personne

  4. Oui. Et c’est pourquoi voir mon article Architecte: Vers une charge d’officier public (ce qui le rendrait obligatoire comme un notaire pour une transaction – pour l’architecte dès qu’il y a acte sur le parcellaire, à fortiori dès qu’il y a construction (rénovation, extension, modification de façade, de destination des surfaces, neuf !! au premier m²).

    J'aime

Répondre à Béatrice Pineau Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s